1ère Mission : Donner son avis au Pouvoir public

Le Législateur a voulu que les familles qui adhèrent à une association familiale aient, à travers l’UNAF et les UDAF, au-delà de la défense de leurs intérêts personnels, la capacité de s’exprimer au nom de l’ensemble des familles.

Cette habilitation à « donner avis » consacre le rôle politique confié par les Pouvoirs publics aux Unions d’associations familiales qui en font les interlocutrices des Pouvoirs publics.

A l’écoute des familles ardéchoises, l’UDAF propose aux Pouvoirs Publics et à ses partenaires des mesures adaptées de politique familiale qui paraissent conformes aux intérêts matériels et moraux des familles. L’UDAF est ouverte aux réalités familiales

Elle s’exprime au nom de toutes les familles françaises de l’Ardèche, les familles monoparentales ou recomposées, les familles étrangères domiciliées en France. Elle fonde son expression sur la richesse de son réseau constitué de la diversité des associations familiales de l’Ardèche et sur les réflexions déployées au-travers de ses actions.

Elles ont l’obligation de les informer, alerter et conseiller sur tous les sujets et projets de nature familiale, soit en donnant leurs avis sur les initiatives du Gouvernement et du Parlement, soit en faisant elles-mêmes leurs propositions.

L’UNAF et les UDAF ne se substituent pas aux Pouvoirs Publics. Elles les sensibilisent, éclairent leurs décisions en toute indépendance politique en faisant connaître leur analyse.

Si elles donnent des avis aux Pouvoirs publics dans l’intérêt réciproque et indissociable de l’ensemble des familles et de la Nation, elles n’ont pas l’ambition de faire la « politique familiale » parce qu’elles n’ont pas la compétence de voter les lois ou de faire des choix budgétaires. Elles éclairent le gouvernement et le législateur. Toutefois, elles sont fréquemment sollicités : leurs compétences et expertise depuis plus d’un demi-siècle sont désormais de notoriété publique. Les avis formulés pour la défense des intérêts matériels et moraux des familles sur les aspects de la vie familiale doivent être pris en compte.

En revanche, l’UNAF et les UDAF auraient une responsabilité aggravée dans l’élaboration d’une politique familiale aux effets regrettables si elles n’avaient pleinement assumé leurs devoirs vis-à-vis des familles, en les écoutant et en les observant et vis-à-vis des Pouvoirs publics en étant ouvertes au dialogue, sans faiblesse, ni a priori partisans. Le parti des UDAF étant celui des intérêts communs à l’ensemble des familles.

Le Législateur a souhaité que les structures territoriales habilitées à représenter les familles, puissent s’exprimer sur l’ensemble des problématiques touchant le quotidien. Cette possibilité doit évidemment s’exercer dans les deux sens :

- Du citoyen vers l’État, permettant ainsi aux UDAF de faire part aux Pouvoirs publics des dysfonctionnements éventuels qui seraient à craindre dans l’application de telle ou telle disposition nouvelle.

- Des Pouvoirs Publics vers les familles, par un questionnement qui serait adressé par le législateur aux instances représentatives locales, et qui viserait à recueillir un avis quant à la faisabilité ou l’adaptation de nouvelles mesures édictées par l’État.

Concrètement, cette mission s’exerce par les contacts qui sont établis avec la Préfecture et le Conseil Général, interlocuteurs que l’UDAF rencontre très régulièrement.

De même, l’UDAF entretient avec beaucoup de régularité une relation directe avec les organes dirigeant des institutions. Tout exiger de l’Etat ou d’une Collectivité est irresponsable. L’UDAF refuse cette manière de revendiquer. Limiter son devoir civique à l’exercice du droit de vote et, pour le reste, s’abandonner à la critique systématique ou à l’indifférence est irresponsable. L’UDAF refuse ce comportement. Les élus doivent être accompagnés au long de leur mandat et respectés dans leur personne et leur fonction. La Démocratie a besoin d’être sans cesse avivée sur le terrain. En intervenant au plus près des réalités, les associations familiales et l’UDAF apportent une irremplaçable contribution au développement de la Démocratie par le dialogue et la participation.

<< Retour

Accompagner - Développer - Défendre

22 cours du Temple
BP 430
07000 Privas Cedex
Tél : 04 75 64 82 61
Fax : 04 75 64 78 14
Mel : udaf.ardeche@wanadoo.fr